L’équité salariale entre les Hommes et les Femmes

img tyls

par Isabelle Melançon

 

Il me fait plaisir aujourd’hui d’aborder avec vous un sujet assez important : l’équité salariale

entre les Hommes et les Femmes.

L’article 19 de la Charte des droits et libertés de la personne souligne l’équité salariale au sein

de notre société. Pourtant encore aujourd’hui, cette équité entre les hommes et les femmes est

un enjeu social qu’il convient de mener compte tenu des inégalités qui subsistent.

L’équité salariale se définit comme suit :

http://www.ces.gouv.qc.ca/equite-salariale/equite.asp

L'équité salariale en chiffre

Selon un rapport de la CNESST - 31 966 employeurs devaient avoir réalisé un exercice

d’équité salariale : 88,0 % d’entre eux déclarent l’avoir fait. Toujours en date de la fin mars,

20 313 employeurs devaient avoir réalisé une première évaluation du maintien de l'équité

salariale : 48,9 % d’entre eux déclarent l’avoir fait.

Quelques informations supplémentaires (2017)

  • 25,67$ salaire horaire moyen des hommes

  • 22,74$ salaire horaire moyen des femmes

  • 86% des femmes de 25 à 54 ans travaillent

  • 91% des hommes de 25 à 54 ans travaillent

  • 70% des femmes occupent un emploi à prédominance féminine

  • 65% des hommes se trouvent dans un emploi à prédominance masculine

  • Sur les 90 800 emplois créés en 2016, 62.5 % ont été comblés par des femmes.

Source : Institut de la statistique du Québec et Institut du Québec

img tyls
img tyls
img tyls

Quelles sont donc les conséquences de cet écart de rémunération entre les femmes et les hommes ?

Pourquoi lutter ?

  • Premièrement et de façon évidente, les femmes gagnent moins durant leur vie et devront donc, injustement, en faire les frais également pendant la retraite. Pour une tranche de la population, cela peut mener à des risques de pauvreté plus conséquents.

 

  • Deuxièmement, il s’agit d’une question morale ! Au nom de quoi, en 2017, à compétences égales, exécutant le même type de travail et dans les mêmes conditions, les femmes devraient gagner moins que les hommes ? La rémunération salariale doit-être la même et ce sans discrimination du sexe, de l’origine ou encore de l’âge. L’équité salariale doit donc être une affaire de 100%, ce n’est pas un idéal, c’est uniquement une question égalitaire dans une société démocratique comme la nôtre, c’est un droit pour les citoyennes, un devoir pour les employeurs. L’égalité doit donc dépasser le palier du discours et devenir une action concrète pour toutes les femmes du Québec.
img tyls

Quelles sont les causes principales invoquées dans l’écart de rémunération entre les femmes et les hommes ?

  • La discrimination sexuelle : Malheureusement, encore aujourd’hui, subsiste dans l’imaginaire de certaines personnes cette idée selon laquelle il existe un sexe « fort » et un sexe « faible ». Il s’agit donc d’une différence de traitement qu’il convient de déconstruire.

 

  • Emplois différents : La pluralité des emplois et des secteurs. Les secteurs qui concentrent un taux majoritaire de femmes enregistrent des niveaux salariaux inférieurs à ceux à dominance masculine. Étant donné que les femmes désirent conserver un équilibre entre charge de travail et l’éducation des enfants, cette simple volonté peut bloquer des femmes à assumer des postes à responsabilités, ou contraindre à accepter des rémunérations plus faibles.

 

  • Sous-évaluation des compétences des femmes : Les méthodes d’évaluation utilisées actuellement peuvent être inapplicables. Par ce point j’entends par exemple que comparer la force physique d’un homme à celle d’une femme n’est pas pertinent. Malheureusement dans les emplois dans lesquels la force physique est nécessaire, les femmes peuvent ainsi se retrouver discriminées.
img tyls

Un autre exemple de sous-évaluation des compétences :

Le Devoir – Extrait tiré de l’article « Favoriser l’accès des femmes aux postes supérieurs » :

Selon l’AUF, la proportion des femmes dans les hautes fonctions universitaires demeure

faible, et ce, même dans les pays où l’égalité hommes-femmes est depuis longtemps bien

intégrée. Par exemple, en France, au Canada, en Belgique et au Vietnam, seuls 23 % des

professeurs sont des femmes. Pour ce qui est des postes de présidence ou de rectorat, c’est le

Canada qui fait meilleure figure avec la toute petite proportion de 19 %. Pour l’AUF, il y a

urgence d’agir.

Source : goo.gl/ynrAVn

img tyls
img tyls

Quels sont les avantages à lutter pour la réduction de l’écart de rémunération ?

  •  Une société plus juste : Une valeur qui me guide dans la vie comme plusieurs d’entre vous.

 

  • Une économie plus forte : Forcément en plus de réduire le risque de précarité, l’accroissement des revenus servira notre économie.

 

  • Des emplois de qualité : L’augmentation des salaires des femmes va créer un sentiment d’équité et donc motiver bon nombre de ces dernières. L’atmosphère professionnelle serait plus sereine et où les femmes seraient ainsi estimées selon leurs compétences réelles et non dévalorisées.

 

  • Une organisation et des affaires plus efficaces : En exploitant le réel talent de tous(tes) les employé(e)s, l’organisation sera nettement plus efficace. Cela réduirait le coût de la gestion des plaintes -il y en aura forcément moins- mais également résoudre des problèmes qui peuvent être liés à des problématiques psychologiques comme la dépression ou encore l’absentéisme. De plus l’image de l’organisation sera favorisée par une atmosphère plus saine à l’interne mais également une image externe plus positive, susceptible d’attirer une nouvelle clientèle.
img tyls
img tyls

Contribuer à réduire cette inégalité

Ce sera tout concernant ce point. Il s’agit d’un sujet vaste, des centaines de rapports à travers

le monde existent pour aborder cette problématique sociale.

Cependant, en tant que mère, politicienne, citoyenne mais surtout femme, la meilleure façon selon moi de contribuer à réduire cette inégalité passe par trois grands aspects :

  1. Toujours croire en nos capacités.
  2. S’investir dans des causes avec votre cœur. Si vous émergez en tant que leaders, vous aurez un impact sur la société et dans le bon sens du terme.
  3. Enseigner à nos jeunes enfants, garçons comme filles, l’importance du respect et de la notion d’équité et d’égalité. Ce sont la génération de demain, le futur de notre société.

l'équité, une cause qui me tient à coeur

Nous construirons l’avenir tous ensemble, les hommes et les femmes. Dès lors un rapport de

force serait dommageable à tous.

Faire de la politique, c’est s’engager à défendre des causes qui nous tiennent à cœur, c’est

pourquoi je lutterai toujours pour obtenir cette équité entre les hommes et les femmes.

img tyls
img tyls
img tyls
img tyls
img tyls
img tyls

Isabelle Melançon contribue au blogue de WOMEN IN MIND pour démystifier la politique et ses enjeux et encourager les femmes à défendre els causes qui leurs sont chères. Isabelle est députée libérale de Verdun, maman et citoyenne engagée.

img tyls

TÉLÉCHARGE L'APPLICATION GRATUITE WIM